Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Histoire de pousser la chansonnette

Publié par christophe casazza

 

Petite chanson chantée pour la première fois le 11 mars 1907 lors de la marche sur Narbonne par les vignerons d’Argeliers qui ont à leur tête Marcelin Albert, un vigneron en guerre contre les importations anarchiques et les pratiques frauduleuses, comme le mouillage et le sucrage des vins, qui provoquèrent la chute des cours du vin. A chanter sur l’air de Charles VI, un chant de guerre. Le refrain étant à chanter en cœur.

 

 

La Vigneronne
 
Jadis tout n'était qu'allégresse ;
Aux vignerons point de soucis,
Hélas aujourd'hui la tristesse
Règne partout en ce pays ; (bis)
On n'entend qu'un cri de colère,
Un cri de rage et de douleur : (bis)
refrain.
 
En vain on veut sécher nos larmes
Nous berçant d'espoir mensonger ;
Les actes seuls donnent des armes
Quand la patrie est en danger. (bis)
Tous au drapeau, fils de la terre,
Et poussons tous ce cri vengeur : (bis)
refrain.
 
C'est dans l'union qu'on aiguise
Les glaives qui font les vainqueurs
Et la victoire n'est promise
Qu'à l'union des gens de coeur. (bis)
Quand la bataille s'exaspère
Il ne faut pas de déserteurs ! (bis)
refrain,

Le refrain
Guerre aux bandits narguant notre misère (bis)
Et sans merci guerre aux fraudeurs, (bis)
Oui guerre à mort aux exploiteurs, (bis)
Sans nulle merci la guerre aux fraudeurs
Et guerre à mort aux exploiteurs,
Oui !

 

Pour en savoir plus sur cette révolte des vignerons voici un petit lien

 

http://www.cepdivin.org/articles/tenaguillo02.html