Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Vignerons et brasseurs 2015

Publié par christophe casazza

 

 

LES VIGNERONS

 

Noëlla et Jean Pierre Robinot - Les vignes de l'angevin - le Presidial

Ivo Ferreira - Domaine de l'Escarpolette

Isabelle Jolly et Jean-Luc Chossart - Domaine Jolly Ferriol

François Blanchard– Château du Perron Domaine du Grand Cléré

Pierre Rousse – Le Pelut

Ludovic Bonnel - Le domaine du Pech 

Hubert et Heidi Hausherr

 Luc Lybaert et Trees Claes - Domaine Lous Grezes

Lydie et Thierry Chancelle - Domaine Bourdin - Chancelle

Aldo viola – Vini Viola

François Blanchard– Château du Perron

Gilles et Catherine Vergé

Aline Hock - Domaine des Mathouans

Philippe Fromentin – Opi d’Aqui

Eric Dubois - Clos Cristal

Christophe Pacalet

Ludovic Barthe - Domaine du Grand Bireau

Nicolas Carmarans 

Saskia van der Horst – Domaine Les Arabesques

Sylvain Repaut - Zumo

Vincent Wallard

Aurélien Petit - Le Petit Domaine

 

LES BRASSEURS

 

Pierre Guigui – la Bière à Zigui

David D. - Brasserie du Haut Buëch

 


LES VIGNERONS

 

Lous Grezes - Luc Lybaert et Trees Claes

950 Route des deux villages
30720 Ribaute-Les-Tavernes 
Tel : 04 66 92 00 41

Trees en Luc 4 over ons

Fervent dégustateur et amateur plus que confirmé, Luc Lybaert, thérapeute manuel et Belge de naissance, a quitté le plat pays qui est le sien pour épouser avec Trees, sa moitié, le piémont Cévenol. C’est là, à Ribaute les Tavernes, qu’ils ont tout deux décidés, en 2003, d’accoucher de leur nouvelle vie de vigneron, uni par l’intérêt commun qu’ils portent à la vigne et la production de son noble breuvage. Là, sous l’appellation "Lous grézes", ils ont acheté 15 hectares de sol argilo calcaire qu’ils ont choisi de reconvertir en bio pour mieux ‘s’appuyer sur la nature. « je suis venu ici pour produire du vin comme on en trouve pas beaucoup en France. Moi j’ai envie de faire un vin ARTisanal ! ». Côté production, on fait donc la part belle aux très petits rendements, 16 000 bouteilles en vin de pays ou s’exprime librement cabernet sauvignon, syrah, carignan, grenache, alicante bouchet et tempranillo. Et, pour appuyer le côté artistique de leurs nectars ils ont confié les étiquettes de leurs crus au peintre et dessinateur Kamagurka, un autre platpayiste flamand.

 

Le Domaine du Pech - Magali Tissot – Ludovic Bonnelle

Earl Daniel Tissot
47310 Sainte Colombe en Bruilhois
Tel : 05 53 67 84 20

maker-buzet

Magali Tissot et Ludovic Bonnelle se sont associés pour cultiver leurs 20 ha en biodynamie. Sans engrais et avec une grande parcimonie et une méfiance quand il s’agit du soufre ou du cuivre. La préférence étant donnée aux produits naturels. Les vignes, sols compris, sont travaillées presque entièrement à la main, comme les vendanges et par un soin tout quotidien de leurs parcelles ils arrivent à réaliser l’équilibre parfais entre le sol et la vigne. Ce qui entraîne la non utilisation de tous produits œnologiques. Les levures sont indigènes et les enzymes artificielles proscrits de leurs chais. Comment les en blâmer puisque les rejetons de leur savoir : sauvignons, cabernets, merlots, leurs ont donnés des vins atypiques mais puissants, élégants, bien structurés avec une belle finesse, qui ont contribués à accroître une réputation qui n’a rien d’usurpé. La preuve, même si les vins du domaine ne rentrent pas dans les cases du club des AOC, qui est loin d’être un signe de qualité reconnaissons-le, ils sont un plaisir que l’on retrouve sur les plus grandes tables de France. C’est normal puisqu’ils sont issus d’un travail au naturel qui privilégie la qualité à la quantité et un élevage sans concession.

 

Château du Perron - François Blanchard

37120 Lémeré
TEL : 02-47-95-75-26
www.francois-blanchard.com

blanchard

Le Grand Cléré, L’exploitation argilo-calcaire de François Blanchard, est constituée d’une parcelle de 2.74 ha en production biologique, situé sur l’un des plus hauts vallon du plateau tourangeau. Les cépages implantés depuis plus d’une trentaine d’années dans un sol à prédominance argilo-calcaire sont le sauvignon et le cabernet. Soucieux de construire un écosystème vaste et varié, la parcelle est totalement enherbée. La flore et la faune sont la priorité et peuvent normalement s’y développer. « Il va de soit que pour entretenir cette vie si précieuse et tant nécessaire à notre existence, les traitements destructeurs sont à proscrire ! En cave, pas d’utilisation de levures ou de bactéries de laboratoire. Pas de gestion des températures sur cette noble matière qu’est le « vin ». Seule l’ambiance du chai peut-être régulée avec douceur si nécessaire. En effet, l’équilibre d’un vin s’acquière avec les saisons. Minimisation des soutirages pour conserver le gaz carbonique naturel issu de la fermentation. Celui-ci est nécessaire pour esquiver au maximum l’utilisation du soufre. Donc ne pas s’inquiéter si ça bulle, ce n’est pas un hasard ! Pas de filtrations pour conserver la complexité première des parfums ou des arômes du vin. Et puis l’hiver est là, à quoi bon dépenser de l’énergie ! 
Le Bouchon est en liège naturel pour favoriser l’échange entre l’intérieur et l’extérieur de la bouteille (car le vin est un produit vivant. Certains l’ignorent).
Les raisins issus du « Grand-Cléré » sont triés et vinifiés à l’ancienne (pour les blancs : pressurage avec des pressoirs en bois, pour les rouges : égrappage avec des paniers en osier et foulage aux pieds).
Actuellement, il n’y a pas de charte sur la vinification en production biologique, mais pour ma part je ne rajoute pas de sucre, pas de levures ou bactéries industrielles ni autres produits de laboratoire. La seule contrainte est l’emploi de soufre (bien sûr à dose très réduite, en comparaison avec les conventionnels de la viticulture) pour permettre au vin de rester vin et non de devenir vinaigre… Certaines fois quand la matière « raisin » le permet, le soufre n’est pas employé pour laisser la place au vivant.
La suite et surtout pour en savoir plus sur des vins aux naturels et chantant qui swingues vraiment bien, comme le Jazz, le free Jazz, la Contrebasse ou le Violoncélite, un petit clip sur le site de François Blanchard s’impose : www.francois-blanchard.com

 

EARL Gilles et Catherine Vergé

Place du tertre
Viré 71260
Mâcon village, Viré Clessé
Tel : 03.85.33.10.99

web-verg--all-g--7.jpg

L’exploitation de Catherine et Gilles Vergé, référence incontournable dans le monde des vins naturels, comprend 5 hectares de vignes en chardonnay blanc, vinifiée dans leurs Chais. Les vignes, constituant leurs trois cuvées "Viré-Clessé ont 76 ans pour la plus jeune et 120 ans pour la plus vieille. Elles sont situées sur un sol argilo-calcaire d'époque jurassique et sont travaillées en surface en prenant soin de respecter l'environnement. Les herbes folles qui y poussent, sont amoureusement tondues au printemps puis en été et les sols sont travaillés avant les vendanges. Il n'y a pas d'apport d'engrais, seul un apport nutritif peut être appliqué dans le cas d'une carence, et ce, de façon très ponctuelle. Les traitements phytosanitaires sont appliqués dans le même esprit. Les raisins sont vendangés à maturité, j’en suis le premier témoin, car j’en ai mangé la moitié ce faisant, tellement ils sont bons et parfaitement équilibrés entre acidité et alcool. Le pressurage est effectué immédiatement sur les vendanges fraîches. Il n'y a pas de chaptalisation (ajout de sucre), ni de levure ajouté, ni d'apport tartrique. Le débourbage est statique et long. L'état sanitaire très sain de la vendange leur permet de ne pas ajouter de SO² au pressurage (la bonne idée que voilà). Leurs vins fermentent lentement, pépère, à leurs rythmes, sous gaz neutre pour les protéger pendant leur travail (pas de passage en fût). Ils sont très légèrement filtrés, afin de préserver la vie interne du vin fini. La vinification permet une garde prolongée du vin en cave au-dessous de 14°C. Les cinq cuvées bien distinctes représentent cinq terroirs différents sans assemblage. Et tout ça fait de nos deux héros raisonnables des producteurs censés aux cuvées d’une irréprochable propreté et d’un goût plus que flatteur ou la nature est reine et ou les arômes sont nombreux et surtout joyeux. Quant à leurs consommateurs, ce sont des bienheureux disciples que ces vins d’amours et de terroir laissent à jamais sur les papilles.

 

Jean Pierre et Noëlla Robinot - Les vignes de l'angevin - le Presidial

72340 Chahaignes
02 43 44 92 20

robinot-dossier-web.jpg

Pendant près de 15 ans, Jean-Pierre Robinot a proposé à ses clients des vins des vins naturels dans son bistrot à vin - Restaurant l’Ange vin. Passionné par les vins naturels en général et par les vins de Loire en particulier, il est revenu dans son village natal à Chahaignes dans la Sarthe, à mi-chemin entre le Mans et Tours pour constituer un vignoble et élaborer des vins naturels dans la Vallée du Loir, un vignoble qui commence avec le Coteaux du Vendômois, en passant par le Jasnières pour se terminer par le Coteaux du Loir. La superficie en production est de 400 hectares alors qu'il y a plusieurs siècles, 5000 hectares de vignes étaient exploités. Ce sont des vins de très longue garde en raison de leur grand équilibre. Pour constituer progressivement son domaine, il a fait l'acquisition d'une dizaine d'hectares de terres en friches sur l'aire d'appellation des Coteaux du Loir, non plantées depuis plus d'un siècle pour certaines. Ces terres sont sur des coteaux très abruptes et se trouvent sur de grands terroirs.
Après une opération de défrichage, il a déjà planté 2 hectares de vignes sur l'appellation Coteaux du Loir. Il exploite également des vignes en Jasnières et en Coteaux du Loir rouge.
L'objectif qu'il s'est assigné est ambitieux : agriculture biologique et vinification naturelle avec des rendements limités à 25 / 30 hectolitres par hectare pour obtenir une grande complexité.
Le sol est labouré, les plants sont nourris avec des composts naturels et le désherbage chimique est banni. Les traitements sont effectués avec des produits naturels et la récolte est manuelle. La vinification se fait lentement, sans soufre ou presque et sans ajout d'autre produits. Les vins blancs issus du cépage Chenin sont pressurés très lentement. Ils sont élevés sur lie dans des fûts de chêne pendant au minimum 12 mois. Les vins rouges sont issus du cépage Pineau d'Aunis. Après une longue cuvaison, ils terminent leur fermentation sur lie en barriques pendant au minimum un an.

 

Ivo Feirrera - Domaine de L’Escarpolette

Rue de la Meillade
34150 Montpeyroux
06 81 64 07 44

ivo-vignes

Créé en 2009 au cœur des terrasses du Larzac, L’escarpolette est un tout petit domaine.  Le terroir est exceptionnel. Les sols sont arides et caillouteux. Les hivers sont froids et les été chauds. Les 4 hectares bénéficient d’un microclimat particulièrement bénéfique à la culture biologique de 3 cuvées exceptionnelles! L’escarpolette. Un assemblage d’un vieux cinsault provenant des brousses d’Aniane et d’un jeune carignan provenant d’un terroir plus froid à St jean de Fos, vendangés a la main un dimanche ensoleillé de la fin aout par la famille d’Ivo Ferrera, venue en renfort pour l’occasion. Vinifié de manière naturelle sans aucun ajout de produits œnologiques avec une macération courte de cinq jours, élevé depuis en vieux demi-muids, ce vin  à été mis en bouteilles pendant la vieille lune de janvier. L’étiquette dont Il est très fier est l’œuvre de Marie-Christine Enshaian, première femme admise dans les ateliers de calligraphie japonais et restauratrice de tableaux, spécialisée en Picasso. Jeux de mains. Les vignes ont 60 ans. Les vignes sont travaillées en bio, avec une absence totale d’apport d’engrais. Les vendanges s’effectuent uniquement le matin, à la fraicheur, en petites cagettes. Macération de 10 jours sans remontage ni pigeage. Fermentation alcoolique en barriques bordelaises anciennes. Elevage sur lies pendant 10 mois en barriques bordelaises anciennes avec un batonnage 1 à 2 fois par semaine et mise en bouteille pendant une vieille lune.
L’enchanteur
Les vignes ont 30 ans. Les vignes sont travaillées en bio, avec une absence totale d’apport d’engrais. Les vendanges s’effectuent uniquement le matin, à la fraicheur, en petites cagettes. Macération de 10 jours sans remontage ni pigeage. Fermentation alcoolique en barriques bordelaises anciennes. Elevage sur lies pendant 10 mois en barriques bordelaises anciennes avec un batonnage 1 à 2 fois par semaine et mise en bouteille pendant une vieille lune.

 

Domaine Jolly Ferriol – Jean-Luc et Isabelle Chossart

Mas Ferriol
66600 Espira de l'Agly
09 50 20 27 95 / 06 13 22 96 73

jolly ferriol isaluc medium

Respect de la nature et des hommes
Le domaine Jolly Ferriol produit des vins vinifiés naturellement, issus de vignes cultivées selon les règles de la culture biologique. La vigne ne reçoit aucun désherbants, pesticides, engrais chimiques ni insecticides. Les vendanges se font manuellement en caissettes avec tri en vignes. Le raisin utilise ses propres levures indigènes pour la fermentation. Le vin n'est ni collé, ni filtré, ni sulfité. A la mise en bouteille, le reste de gaz carbonique qui se dégage de la fermentation est utilisé pour protéger de l'oxydation. Cette démarche, en phase avec le respect de l’environnement, le respect du produit et le respect du client imposent de petits rendements et une hygiène parfaite en remplaçant les procédés chimiques par des procédés physiques.

 

Le Pelut - Pierre Rousse

2 rue Élie Sermet, F-11260 Espéraza
Tel : 04 68 20 27 86 ou 06 01 77 18 29

Pierre Rousse est producteur de vins naturels dans la Malepère, vers Limoux, Aude, Languedoc. 

Deux entités composent son  domaine :
- Villarzel. 1 ha de Merlot que je cultive depuis 2005. La parcelle, située sur la commune de Villarzel du Razès, n'avait pas du tout été cultivée en 2004. Les débuts et la reprise ont été délicats, mais cette parcelle donne aujourd'hui une production satisfaisante. Cette parcelle, qui est l'une des plus hautes de la Malepère est en coteau exposé au sud. Le sol est argilo-calcaire. La vue panoramique sur les Pyrénées y est remarquable.
- la Mothe. Il s'agit d'un ensemble de 11 ha situé sur la commune de Saint Martin de Villereglan. Il est issu du domaine Pechigo de Sylvain Saux. 4 ha y sont plantés en vigne : Chardonnay, Merlot, Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc, Pinot noir, un petit peu de Syrah. Le reste est occupé par des arbres fruitiers (cerisiers et pêchers notamment) et de la prairie longée par le ruisseau le Sou. La vendange se fait manuellement. Le vin est élaboré simplement et de façon peu interventionniste. Pour les rouges, le raisin est encuvé entier (avec la rafle), foulé ou non. La macération est toujours assez courte (4 à 8 jours). Les vins ne sont que le fruit d'une transformation naturelle du raisin. Levures indigènes, aucun apport de sulfite ou autre produit de la pharmacopée œnologique. Pas de refroidissement ni chauffage.

 

Hubert et Heidi Hausherr

Vignerons Biodynamistes Alsaciens
6b rue Pasteur 68420 Eguisheim
03 89 23 40 67
www.vinhausherr.fr

 

Notre domaine familial de 4 ha est situé autour d'Eguisheim, notre village.
Nous sommes vignerons, fiers d’élaborer nos propres vins à partir de nos vignes et fiers de les travailler dans une démarche écologique vraie, respectueuse de la vigne et de son environnement.
La qualité du sol est le fondement de cette agriculture paysanne.
Afin de la préserver, nous travaillons nos vignes avec notre cheval de trait ou tout simplement à la main, exclusivement !
Notre démarche biologique et biodynamique complète ce respect du sol.
Cet environnement de qualité apporte à nos vignes un développement équilibré et une résistance naturelle aux agressions climatiques et parasitaires...et une plante qui vit sainement donne des fruits sains !
Les raisins sont récoltés à la main et pressés dans un pressoir vertical manuel pour préserver la qualité du fruit.
Notre travail à la vigne contribue grandement au bon équilibre de nos raisins et donc des jus, ce qui nous évite de faire des ajouts de quoi que ce soit. Un vin naturel quoi !
L'Alsace est une région de vins de cépages depuis les années quarante.
Pourtant, notre choix de faire des vins natures nous a amené à une tradition séculaire de complantation : les cépages d'un même lieu-dit sont récoltés, pressés puis vinifiés ensemble pour aller au-delà du fruit et obtenir de vrais vins de terroirs.
Nos vins portent les noms de lieux-dits si la réglementation l'autorise sinon le nom d'une cuvée permet de contourner cet obstacle. Et hopla !!

 

Aldo Viola

Via per Camporeale 18/C Alcamo - Trapani - 91011 - Sicilia/Italia
info@viniviola.it
+39 0924 27 998
+39 339 69 69 889
http://www.viniviola.it/

Excellence, nature et tradition sont donc les trois axes de développement du domaine agricole Viola, qui ne produit, de façon artisanale, que 10 000 bouteilles par an.
Les vins de la maison Vini Viola sont le fruit d’un savoir faire transmis par quatre générations de passionnés. Un ‘cadeau’ pour Aldo, le rejeton de Don Ancilino Viola, qui veille aujourd’hui sur tout le processus de production, depuis la plante jusqu’à l’étiquetage de la bouteille. Né au rythme de la viticulture ce dernier à enrichit ses connaissances, par de hautes études d’œnologie à l’Université de Marsala, le top en la matière. Son but, allier science et tradition pour pouvoir préserver au mieux le potentiel d’une terre naturellement adaptée à la viticulture. Son approche naturaliste, qui est un principe essentiel du domaine, est extrémisée dans la refertilisation des sols. Les techniques de cultures biologiques, soutenues par des concepts de Biodynamie, déterminent une gestion du vignoble qui vise à créer des vins ayant une forte identité du terroir.
Ici, un flacon correspond à un pied de vigne, car seule 20% de la production est rigoureusement sélectionnée pour être mise en bouteille et étiqueté Aldo Viola.
Dans ce domaine Certifié Biologique depuis 2013 les vins ne sont pas filtrés pour mieux conserver tous les bienfaits naturels du vin. 
« Avant de commercialiser notre vin, notre souhait est de savourer son excellence avec fierté »

 

 

Philippe Fromentin

Opi d'Aqui - Languedoc-Roussillon
4, chemin de Fontenille 34800 Clermont l'Herault
06 71 64 18 43
http://opidaqui.com/

Vin naturel artisanal, vignes en pleine garrigue conduites en culture biologique et biodynamique. Travail manuel à la vigne et au chai.

« Opi d’aqui, c’est à dire, en occitan, l’opium d’ici. Mais ici, en Languedoc, c’est la culture de la vigne, culture ancestrale avec ses 2000 ans d’Histoire.

Du vin nature,  de l’attention, de l’amour. De la dévotion, l’envie de faire le beau, le bon… »

Philippe Formentin, vigneron devenu « vinificateur volant » a travaillé pendant 10 ans chez Alain Chabanon et vinifié aux 4 coins du monde, Californie, Corse, Russie, Inde. Mais Philippe n’a qu’une idée en tête: Faire du vin naturellement, sans utiliser de chimie. En 2011 il a enfin l’opportunité de poser ses cuves dans un coin de garrigue aux portes de Clermont l’Hérault. Son rêve devient réalité: Faire du vin nature chez lui, ici sur les contreforts du Larzac. Opi d’Aqui est né!

Tous nos vins sont issus de raisins cultivés selon les préceptes de l’agriculture biologique et biodynamique. Les raisins proviennent de différentes parcelles dont les sols argilo-calcaires et les expositions permettent aux grenaches et aux mourvèdres de mûrir dans des conditions optimales. Les vendanges manuelles en caisse de 10 Kg sont effectuées tôt le matin. Nous stockons les raisins en chambre froide pendant 24 heures. La mise en cuve est réalisée par gravité avec ou sans égrappage. Les fermentations sont naturelles. Les raisins fermentent grâce aux levures indigènes et sans sulfites ou autres intrants œnologiques. Nous utilisons un pressoir vertical  à cliquets manuel de manière à presser tout en douceur et n’extraire que le nécessaire. Les vins sont ensuite élevés dans des contenants adaptés à leurs profils puis mis en bouteilles sans collage ni filtration.

 

Le Clos Cristal Eric Dubois

26 Rue du Clos Cristal,
49400 Souzay-Champigny
02 41 52 96 08
www.clos-cristal.com

L’excentrique Antoine Cristal, a eu la bonne et originale idée, vers 1900, de faire pousser la vigne au travers de 3km de murs. Ainsi les raisins profitent de la chaleur accumulée par les pierres, ce qui permet d’améliorer la maturité des raisins. Il travaille déjà sur le greffage et des vinifications modernes sans rajouts. A sa mort, en 1928, il légua son domaine en appellation Saumur Champigny aux Hospices de Saumur. Éric Dubois, en digne successeur, gère de mains de maître, ce clos dont les rendements sont faibles, moins de 35 hectolitres à l’hectare. Le vignoble est conduit, depuis plus de 15 ans, selon les principes de l’agriculture biologique. C’est le même souci de naturel qui préside aux choix, lors des vinifications : pas de levurage ni de chaptalisation, pas de régulation de température et des macérations longues d’au moins 21 jours avec le moins de manipulations possibles. L’élevage a lieu en cuves et en barriques mais ces dernières ne dépassent pas 10 % du volume. Éric propose deux cuvées de Saumur Champigny, l'une traditionnelle, l'autre appelée "Les Murs".

 

Lydie et Thierry Chancelle - Domaine Bourdin - Chancelle
27 Rue des Martyrs, 49730 Turquant

02-41-38-11-83 / domaine-bourdin-chancelle@orange.fr

Dans la Loire, les Chancelle sont les propriétaires du Domaine Bourdin Chancelle, un vignoble situé sur le magnifique terroir calcaire de Turquant, petit village niché entre Saumur et Chinon. Thierry est originaire du Chinonais et Lydie, sa femme, est fille et petite fille de viticulteurs du saumurois. L'ensemble du domaine familial se situe sur des coteaux argilo-calcaires et se compose à 60 % de Cabernet franc et 40 % de Chenin. Respectueux de la tradition, mais aussi innovateurs, ils ont le souci de mettre en valeur les nuances de leur terroir par une viticulture au plus près de la nature et des vinifications parcellaires. Le couple avoue son amour pour le Chenin blanc et milite activement pour la reconnaissance d’une appellation Saumur-Champigny blanc mais le domaine Bourdin Chancelle signe aussi de réjouissantes cuvées de Cabernet Franc, dans un style fait de puissance et d’élégance.
« Les rendements moyens sont faibles, autour des 35hl/ha, et les vendanges sont manuelles avant un pressurage doux, une vinification en barriques de 500 litres et un élevage sur lies fine. Ainsi voit le jour un Saumur sur les fruits et les fleurs blanches, avec de la souplesse, de la vivacité, de la fraîcheur et une belle longueur en bouche. Il est à boire dans les 5 ans. » Le figaro.fr vin

 

Christophe Pacalet
Sarl Les Marcellins Les Bruyères- 69 220 Cercié
04-74-69-73-03 / 06-13-28-88-80 / contact@christophepacalet.com

Après quelques expériences en biochimie et en cuisine, Christophe PACALET crée, en 1999, avec son oncle Marcel LAPIERRE son propre domaine. Il sélectionne des parcelles de vignes, cultivées selon son idéal, dans le respect du vin et de son environnement pour obtenir les meilleurs raisins.
Christophe Pacalet vendange manuellement, à maturité maximum, avec sa propre équipe. Les raisins cueillis et minutieusement triés sont ensuite transportés en caissettes de 20 kgs vers le cuvage. Ils sont stockés toute une nuit en chambre froide en attendant l’encuvage du lendemain matin. Les cuves, ainsi remplies, sont saturées en gaz carbonique ( Co2 ) et fermées.
La fermentation carbonique démarre dans le jus du fond de cuve au bout de quelques jours, sans levurage, ni anhydride sulfureux ( So2 ) – les levures indigènes naturellement présente sur le raisin, sont très différentes d’une parcelle de vigne à une autre et donnent à chacun des crus une typicité fidèle à son terroir.
Les fermentations vont ainsi durer pendant 2 à 3 semaines suivant le millésime. Ensuite le pressurage s’effectue sur un pressoir vertical en bois, typique du beaujolais. Les jus obtenus sont débourbés ( débarrassés des lies épaisses ), refroidit et mis en foudres et en pièces bourguignonnes de 228 litres.

 

Nicolas Carmarans
Lieu Dit le Bruel 12460 Campouriez
05-65-66-07-83 / nicolas.carmarans@orange.fr

Nicolas Carmarans s’est découvert une passion pour le vin derrière le comptoir de son restaurant parisien, le café de la Nouvelle Mairie, dans le 5eme arrondissement. Et puis, en 2003, l’appel du grand air et un projet un peu fou le conduisent sur les pentes ardues d’un magnifique terroir, celui de Campouriez, dans le nord de l'Aveyron. Une fois dans la place, laissée à l'abandon depuis des lustre, il s'enflamme pour des cépages autochtones comme le Fer Servadou et la Négrette bagnard dont il ne reste plus que 2300 pieds dans le monde. Mais il convole également avec le chenin blanc, le gamay, le pinot noir, et le cabernet, qu’il refait vivre à flanc de coteau, et toujours en bio.
Ici toutes les cuvées sont travaillées en vendanges entières et certaines sont même foulées aux pieds. A l’arrivée on a la joie de déguster des vins produits sans soufre ajoutés, sauf à de rares exceptions. Dans ce cas Nicolas se permet un ajout d’une dose de 1 g total, un mois avant la mise.

 

Saskia van der Horst – Domaine Les Arabesques
3 / 5 rue des Mimosas 66720 Montner
06-77-90-88-13 / saskia.vanderhorst[at]gmail.com

Après un brevet professionnel agricole, et l’exercice de la profession de sommelière pendant plusieurs années à Londres Saskia van der Horst se lance dans la production de vin. Aujourd’hui, cette jeune viticultrice dont la valeur n’attend pas le nombre des années dirige, sans fausse note, le Domaine Les Arabesques, dont les 4,60 hectares de vignes, en conversion biologique, sont plantées dans le décor des Pyrénées-Orientales, sur la commune de Montner. 

 

Ludovic Barthe – Domaine du Grand Bireau

3, Grand Bireau - 33 420 Daignac
05-57-84-55-23 / ludowine@wanadoo.fr

 

 

Sylvain Repaut – Zumo

1 rue de la Bachade - 66720 MONTNER
04-68-52-47-18 / 06-26-55-63-15 / quedubonmiel@caramiel.fr

Nichée dans un petit écrin du Fenouillèdes à Caramany, la miellerie a été créée en 2007 avec 200 ruches, peuplées principalement avec l’abeille d’écotype locale dite"abeille noire". Depuis 2009, l'exploitation s'est tournée vers l'agriculture biologique et en  2011, l'exploitation s'est diversifiée dans la viticulture avec 4 Ha de vignes sur la commune de Montner. Ce qui fait qu’aujourd’hui Cara'miel est aussi un domaine viticole, dont la culture se pratique également en AB et la vinification par "voie naturelle" (fermentation par levures indigènes sans ajout de pharmacopées oenologiques).

 

Vincent Wallard

06 61 10 50 18 / Vincent@wallard.com

 

Le petit domaine  - Aurélien Petit

13 avenue des Platanes

34150 Montpeyroux

contact@lepetitdomaine.fr

06 51 22 10 02 – 06 07 59 43 75

Le Petit Domaine c’est 2ha autour de Montpeyroux, constitué d'une mosaïque de parcelles, terroirs, cépages et  2,5ha de vignes âgées de 20 à 50 ans situés entre Jonquières et Saint Guiraud. Ces parcelles, menées en culture biologique, sauvées in extremis de l'arrachage car abandonnées de longues années, demandent une attention particulière, et c’est la tâche quotidienne d’Aurélien Petit. De la vigne jusqu'à la mise en bouteilles, tout est fait pour respecter les qualités naturelles du fruit puis des vins. Les vendanges se font à la main. Les raisins sont triés à la parcelle puis ramenés en caissettes à la cave. Ils sont ensuite égrappés pour les macérations traditionnelles, non égrappés pour les macérations carboniques et encuvés par gravité.

« Nous intervenons assez peu en cave, ce qui sous-entend un suivi rigoureux et minutieux de chaque étape de la création de nos vins. Ainsi nous n'utilisons que les levures naturellement présentes sur le raisin pour assurer la vinification, associées à quelques remontages ou pigeages. Les élevages s'effectuent en barriques de plusieurs vins ou en cuve. Les vins ne sont ni collés ni filtrés avant la mise en bouteille ».

 

Domaine des Mathouans - Aline Hock

 

13, Place du Marché

66720 Latour-de-France

Tél.: 06 01 17 03 26

www.domainedesmathouans.com

 

Le Domaine des Mathouans a vu le jour en 2009 sur une superficie de ± 4ha avec directement une volonté de travailler en agriculture biologique et de découvrir la biodynamie.  Depuis, la superficie du domaine a atteint 12ha dont 10 ha en production (vignes) et le domaine est certifié en AB et Demeter depuis 2013.  Les 2 ha restant semés actuellement en engrais verts accueilleront bientôt des oliviers, fruitiers et herbes aromatiques.  Les animaux font également partie intégrante du domaine avec ses brebis, chevaux et volailles. En cave, Aline suit son instinct et ses émotions.  Le raisin est respecté depuis la vigne jusqu'à la bouteille : vendange manuelle en caissette, pressoir vertical, fermentation spontanée (levure indigène), peu ou pas de sulfitage, etc. Aline tente à laisser s'exprimer le raisin à travers le vin.  A votre santé !

 

 

LES BRASSEURS

 

La mousse à Zigui

Tel 07 82 36 51 25
lamousseazigui@gmail.com
blog: lamousseazigui.wordpress.com

Bonne pour la santé et pour l’environnement, tous les ingrédients de la Mousse sont en bio et le malt en biodynamie. La bio est le seul mode de production garantissant une pollution minimale pour l’environnement afin d’élaborer une boisson saine, sans aucun résidu de produit chimique. La biodynamie est une pratique culturale biologique qui permet, de surcroît, à la plante de trouver son équilibre tout en renforçant ses propres défenses.

Nous avons créé cette cuvée Océane pour un accord majeur et un mariage heureux avec les saveurs de la mer, poissons de rivières et à essayer sur les viandes blanches… mais aussi pour être savourée pour elle même. La touche de citron et de gingembre (bio) est apportée avec délicatesse, à la limite de la reconnaissance des saveurs. A contre pied de la mode du « toujours plus » à la recherche des sensations fortes, nous avons voulu faire cette bière ou les arômes sont suggérés et non imposés. Le choix pour nous est simple, se situer juste entre le seuil de perception où on distingue des notes particulières et celui de reconnaissance, celui qui permet de les identifier.

Scénaristes :

Laurence Zigliara est docteure en science de l’éducation, son sujet de thèse traite de l’apprentissage du vin. Elle a transposé ses connaissances de cet univers à celui de la bière. Elle a fait appel à titre amical, en complément de ses papilles, à celles de Pierre Guigui, rédacteur en chef vins chez GaultMillau, fondateur et directeur du Concours Amphore, Concours International des vins biologiques et en conversion.

Cuvée Etienne
Première bière de malt en biodynamie

Cuvée Océane
Première bière de malt en biodynamie
Première bière « A boire et à boire pour manger ».

 

 

David D. - Brasserie du Haut Buëch

La Jarjatte - 26620 Lus la Croix Haute
06-83-79-60-83 / David@bhb-brasserieartisanale.fr

Située au cœur du vallon de La Jarjatte à Lus la Croix Haute, la Brasserie du Haut-Buëch vous propose ses bières artisanales, brassées à la main et élaborées avec des produits de qualité.

Fondée "since 2010", La brasserie du Haut Buëch vous propose sa gamme de bières qui tend à s'élargir au gré du temps et de l'humeur de son brasseur. Ainsi, vous y trouverez des classiques revisités (blonde, ambrée, blanche, brune) des improvisations et quelques bières à venir qui ne manqueront pas, nous l'espérons, de vous surprendre.

« Notre objectif ? Donnez un sens à vos sens, faire frémir vos petites parois nasales, émoustiller vos papilles gustatives et avant cela, donner du plaisir à vos yeux !

Nos bières sont élaborées en partie avec des produits issue d'une agriculture qui ne fait pas de mal aux abeilles,  mais pas que... En effet, afin de ne pas dépendre d'un marché parfois saturé et de ne pas se limiter dans sa créativité,  notre brasseur à fait un choix de souplesse, vous ne verrez donc pas de logo sur nos étiquettes. Ceci dit, pour tout complément d'informations notre brasseur reste à votre entière disposition. Bonne visite! »